Promesse d'évasion

girolataLa croisière hauturière commence au moment où la terre disparaît à l'horizon. Le vent pousse les voiles et la coque glisse sur la mer constamment renouvelée. Depuis les grecs anciens, le marin sait que les mers connues communiquent et que tous les ports du monde sont devant son étrave. Ce n'est qu'une question de temps, de jours, de semaines où de mois selon ses rêves. Un voiler de haute mer est conçu pour permettre à un équipage d'organiser sa vie à bord en autonomie complète, dans un confort simple et chaleureux.

CELIMENE est taillé pour le large...

012.jpgPour atteindre de bonnes performances sous voile, CELIMENE a une coque fine aux lignes épurées et un grand mât élancé. Sur le pont, rien de superflu, chaque équipement a sa fonction en navigation, le passage vers l'avant du bateau est aisé, la large triangle avant est dégagé de tout obstable.014.jpg Sur la partie arrière, l'équipage peut se réunir dans le vaste cockpit. Le cockpit d'un voilier est l'endroit où sont les bancs utilisés en navigation. C'est aussi là que se situe la barre. 011.jpgSur CELIMENE, la barre s'escamote entièrement pour donner libre accès à la plateforme en teck destinée à la baignade, tout à l'arrière du bateau.

...et un abri douillet.

017.jpgLe cockpit communique avec l'intérieur du bateau par un escalier de bois appelé la descente. En effet, la partie habitable du voilier est plus basse que le cockpit. Au pied de la descente, on a la table du navigateur à main gauche, la cuisine à main droite et le carré devant soi.

La table du navigateur est suffisamment spacieuse pour qu'on puisse y déplier les cartes marines en navigation et y reporter les indications des compas (boussoles des marins) à l'aide de règles et de rapporteurs. Tous les instruments et les équipements obligatoires en navigation y sont rassemblés.

027.jpgLa cuisine, qu'on appelle cambuse sur un voilier, comporte tout le nécessaire pour cuisiner en toute sécurité dans un bateau qui roule et qui tangue. Le cuistôt du jour dispose d'une batterie de casserolles en inox de toutes tailles. Les provisions se trouvent dans le coffre isotherme (la glacière). Vaisselle et ustensiles de cuisine sont bloqués sur les petites étagères, qu'on appelle des équipets. Eau chaude sur l'évier et réchaud à deux feux vont lui permettre de cuisiner comme à la maison.

033.jpgLe carré est la pièce principale du bateau. C'est une sorte de salon avec des banquettes et une grande table centrale. On peut en effet dîner dans le cockpit, sur la table de cockpit en teck, à la lueur de la lampe à pétrole, quand la météo est clémente. Mais on peut aussi se rassembler dans le carré douillet et chaudement éclairé. La vaisselle rangée, le carré se transforme en pièce à vivre. Le carré est le lieu des parties de rigolades qui marquent tout séjour sur un bateau.028.jpg

Trois cabines doubles pour être chez soi !

029.jpgDans la pointe avant du bateau et à l'arrière, de chaque coté de la descente, il y a trois cabines comportant chacune une double couchette, des rangements multiples et une penderie à vêtements. Le soir venu, chacun peut donc s'isoler à sa convenance dans sa cabine.
023.jpg

Enfin, le bateau dispose d'une petite salle d'eau permettant de se doucher à l'eau chaude et de toilettes marines.030.jpg

CELIMENE est organisé pour que six personnes puissent agréablement vivre à bord.